Grande par le nombre de victimes, par les chagrins infligés, par la misère endurée : assurément la 1ère guerre mondiale le fût.
Ma famille, comme tant d’autres, a payé un lourd tribut à cette « funeste aventure »…
Mon arrière grand-père est mort le 10 septembre 1916, à l’âge de 40 ans, à Belloy en Santerre durant la bataille de la Somme.

Mon grand-père se retrouve donc pupille de la nation à l’âge de 13 ans (bien que cela ne fût jamais inscrit sur les registres d’Etat civil). Il repart s’installer à Doudeauville (Bois Julien) avec sa mère, ses frères et sœurs, probablement chez sa grand-mère. Ma mère m’a souvent dit, qu’au début, mon grand-père venait à pied à Desvres pour se rendre à son travail …